« Simply milking KSA of $ 480B » (Simplement traire le Royaume de l’Arabie Saoudite de 480 Milliards de Dollars), a déclaré le ministre des Affaires étrangères du régime des mollahs en un tweet à propos de la visite du président Donald Trump en Arabie Saoudite. Quand il parle d'accords entre une superpuissance et une grande puissance régionale en argot, le ministre des Affaires étrangères comprend-il vraiment les relations internationales et la politique?

Pour moi, toutes les personnalités et tous les responsables liés aux mollahs ne sont que des porte-parole du Guide suprême, compte tenu de ce système politique sans précédent. J'ai eu la chance de prouver la vérité de e que je pense lorsque Khamenei a appelé l'Arabie Saoudite « la vache laitière de l'Amérique" avant que son ministre des Affaires étrangères ne réitère cette idée de «traite», ce qui suggère qu’une «mentalité de basse-cour» contrôle les mollahs. Zarif a simplement dit ce que le Guide lui avait dicté. Il lui a demandé d'utiliser cette description des transactions qui avaient eu lieu entre l'Arabie saoudite et les États-Unis. Il a seulement exprimé ce qu'il a été dit, même si cela signifie une grande déception pour le ministre des Affaires étrangères d'un pays revendiquant la civilisation et l'histoire et à la recherche d'une influence via un ordre du jour sectaire expansionniste.

Khamenei s’est présente comme le «défenseur» du peuple d'Arabie Saoudite et a accusé les autorités saoudiennes d'incompétence à la session du Ramadan. « Ne vous laissez pas berner par l'apparence, les dirigeants du régime saoudien tomberont bientôt. Ils sont faux et le mensonge tombe toujours », affirmant que les Saoudiens étaient «forts contre les musulmans et montraient de la compassion envers les Infidèles» (une référence au Coran 48-29).

L'obsession de Khamenei par la rhétorique du déclin du régime l'aide à droguer les esprits de ses partisans, à la manière d'un véritable charlatan.

« La richesse légendaire est la richesse nationale qu'ils apportent aux ennemis du peuple, en pensant que, grâce à la richesse des gens, ils peuvent gagner la sympathie des ennemis de l'Islam », at-il déclaré, alors qu'il cherchait à piller et à capturer la richesse grâce à de nombreux projets qui ont été découverts par le royaume qui a renforcé ses défenses et s'est barricadé par le développement et le pouvoir général. Des milliards de dollars ont servi à soutenir les Houthis, le Hezbollah libanais et les milices chiites en Irak, les forces de mobilisation, le financement des complots terroristes iraniens à travers le monde. Des milliards de dollars sont consacrés chaque année à l'appareil médiatique iranien ciblant la région arabe.

Si votre maison est en verre, ne jetez de pierres sur les autres. L'Iran de Khamenei souffre de très graves problèmes économiques. Alors que leur argent est utilisé pour financer les milices et pour mener à bien des plans de conspiration, un demi-million d'Iraniens sont au chômage chaque année en raison de politiques ratées. On estime que 3 millions et 200 000 sont le nombre de jeunes sans emploi (les centres de recherche iraniens parlent de 5 à 6 millions de chômeurs), avec un taux de chômage de 12% selon les estimations les plus faibles. Veut-il plus d'indicateurs de développement?

L'Arabie saoudite organise des opérations d'armement, de commerce, d'économie et de développement conformément à une vision stratégique déclarée de 2030, tandis que les gardes révolutionnaires de la haine et des accusations, qui ont perdu plusieurs fois en Irak et en Syrie, volent l'argent de leur peuple et paieraient tout cet argent pour convaincre l'administration Trump de changer son attitude envers leur régime. Ils ont eu une occasion historique lorsque l'administration Obama a pris l'accord nucléaire. Ils auraient pu ouvrir une nouvelle page avec leurs voisins et le monde, fondée sur la bonne volonté et le respect de la souveraineté d'autres pays. Mais au lieu de cela, ils sont devenus arrogants d’avoir occupé des capitales arabes.

S’ils ne lâchent pas leur mentalité de basse-cour et leur aveuglement stratégique, leur régime ne tombera pas à cause des guerres, des opérations militaires et des conspirations, mais à cause de la logique de l'histoire et de la civilisation. Leur modèle de gouvernance est insoutenable et mort né.

Ils devraient présenter un modèle de développement avant d'enseigner aux autres comment gérer leur pays. L'Iran a échoué même à arrêter le nuage noir dans l'atmosphère de Téhéran, et ses meilleurs produits sont les milices terroristes, les tranchées et les cachettes.