Le Qatar a intercepté à tort deux avions civils des EAU en route vers la capitale bahreïnite, Manama. Le décideur au Qatar est-il conscient des conséquences de cette décision imprudente? La direction qatarie a-t-elle perdu la tête? Le Qatar peut-il supporter les conséquences de larguer des avions civils transportant des centaines de passagers? Les EAU ne resteront pas inactifs face à un acte aussi hostile.

Intercepter des avions civils est une violation de la loi internationale. La décision du Qatar a provoqué la communauté internationale dans son ensemble, et pas seulement les EAU. L'aviation civile est depuis longtemps la cible de gangs et d'organisations terroristes. Les États sont censés respecter et appliquer les accords et traités internationaux sur la sécurité de l'aviation civile. Le Qatar a cherché à inciter les EAU à cibler militairement son territoire et à prouver au monde entier qu'il est une victime. Son objectif était de ramener sa crise sous les feux de la rampe, même au prix de la vie d'innocents.

Cibler un avion civil est un acte terroriste mené uniquement par des gangs et des mercenaires. L'interception qatarie des deux avions civils émiratis est une décision stupide qui manque de toute sagesse politique.

La direction du Qatar peut recourir à quelque chose de plus stupide que cette décision. Il est difficile d'anticiper ce que Doha pourrait faire de plus pour attirer l'attention.

Plus la coupe du monde s’approche, plus le Qatar est inquiet. Les rapports indiquent que le Qatar pense à obtenir de l'aide de Téhéran pour organiser le championnat du monde. Doha est conscient des coûts, d'autant plus que l'Iran est considéré comme un sponsor et un hôte du terrorisme. L'état de l'infrastructure iranienne rend absurde de demander son soutien.

Les Émirats arabes unis ont réagi raisonnablement face à la provocation qatarie. Sa réponse officielle et médiatique est ressortie calme, équilibrée et sage. Les EAU ont décidé de présenter ce qui était arrivé à l'ONU afin de prendre les décisions nécessaires pour mettre fin à l'imprudence du Qatar. Les Emirats Arabes Unis ont clairement fait comprendre à la communauté internationale que Doha se comporte de manière irresponsable vis-à-vis de l'aviation civile.

Le Qatar ne possède pas de stratégie rationnelle et réaliste pour diagnostiquer sa crise. Doha ne peut pas fournir d'alternatives pour ouvrir la voie à des solutions sérieuses. La direction du Qatar cherche à déclencher une contre-crise et à créer un environnement stressant alors que les pays du CCG tiennent à préserver la sécurité et la stabilité dans la région. Le Qatar essaie de faire en sorte que les quatre pays mettent fin au boycott sans remplir aucune des conditions.

Le Qatar veut échapper aux conditions et poursuivre ses politiques provocatrices contre la sécurité du CCG et des États arabes. Mais cela n'arrivera pas. La direction du Qatar gaspille du temps, des efforts et la richesse de son peuple.