Les relations bilatérales entre les Émirats arabes unis et la République arabe d'Égypte sont incontestablement fortes. La récente visite du président égyptien aux Émirats arabes unis représente ces relations historiques de longue date entre les deux pays frères.

Le Président de l'Égypte a été chaleureusement accueilli par Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum, Vice-Président et Premier Ministre des Émirats Arabes Unis et le Souverain de Dubaï, et Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, le Prince héritier d'Abu Dhabi et le Commandant suprême adjoint des Forces armées des Émirats arabes unis.

Les relations entre les EAU et l'Egypte ne sont pas fondées sur des intérêts tactiques. Elles concernent des intérêts nationaux stratégiques solides fondés sur des bases stables. Les deux pays partagent une vision stratégique commune sur la sécurité régionale et comprennent profondément comment traiter les sources de menace à cet égard. Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan a déclaré que les Émirats Arabes Unis, sous la direction de Son Altesse, le Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, Président des EAU, se tient fermement aux côtés de son pays frère, l'Egypte, dans la guerre contre le terrorisme, qui ne sera pas capable de perturber sa vision visant le développement, le progrès et le bien-être de son peuple.

Les politiques stratégiques des deux pays sont presque identiques. Les deux leaders croient que « la sécurité nationale est indivisible ». Ce principe a été confirmé par Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan plus d'une fois et le Président Sissi a déclaré lors de toutes les réunions que « la sécurité des Etats du Golfe fait partie intégrante de la sécurité nationale égyptienne ».

Il ne fait aucun doute que la visite du président égyptien aux Émirats arabes unis est une continuation de la consultation et de la coordination entre les deux pays et arrive à un moment très important. Les crises en Syrie, en Irak et au Yémen exigent la construction d'une position arabe unifiée des acteurs et des décideurs arabes dans cette phase historique afin de préserver les intérêts des pays arabes et de poursuivre le processus de défense de la sécurité nationale arabe et de la protéger de l’ingérence extérieure.

Notre sage direction, dirigée par Son Altesse le Cheikh Khalifa bin Zayed Al Nahyan, le Président des EAU et Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Rashid Al Maktoum et Son Altesse le Cheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan, ont exprimé leur solidarité avec l'Egypte en tous temps. La solidarité est une option stratégique indispensable dans notre politique étrangère à la lumière des défis croissants et des menaces auxquels est confrontée la sécurité nationale arabe et des complots continus menaçant les pays arabes de désintégration, de chaos et d'agitation.

Les intérêts stratégiques et les avantages résultant de la coopération étroite entre les EAU et l'Egypte ne se limitent pas aux relations bilatérales, bien sûr. Cette coopération profite également à la sécurité régionale et mondiale. En plus de l'Arabie saoudite et du Royaume de Bahreïn, les deux pays font partie des quatre pays qui se sont unis contre les conspirations des pouvoirs régionaux qui prévoient de violer la souveraineté des États arabes et de saper les intérêts et les gains des peuples. Les quatre pays ont non seulement conjugué leurs efforts pour faire face au Qatar, qui a tourné le dos au Golfe et au système arabe, finance le terrorisme et accueille des terroristes, leur fournit des plateformes de médias, des fonds et les appuie logistiquement. Ils ont également fixé d'importants objectifs stratégiques pour l'étape actuelle.

Les EAU et l'Égypte sont deux pays arabes qui ont une tradition unique de communication étroite depuis la fondation de l'Union. Le défunt Cheikh Zayed bin Sultan Al Nahyan, qui a établi les bases de cette relation établie, avait une admiration particulière pour l'Egypte et a dit à ses fils de garder un œil sur elle. Son engagement continue avec les dirigeants actuels. Les relations entre les deux pays sont devenues un modèle qui combine des intérêts communs et des principes politiques.