Les groupes, les organisations et les États pensent différemment. Les présidents et les dirigeants des pays ne raisonnent pas comme les responsables des organisations terroristes. La direction qatarie ignore cette différence pour des intérêts personnels et tactiques au détriment des intérêts stratégiques du peuple qatarien.

Les dirigeants des milices complotent contre d'autres milices et pays. Les dirigeants des États agissent clairement pour protéger leurs intérêts stratégiques et défendre les intérêts de leurs peuples. C'est un droit inhérent garanti par les lois et les chartes internationales. La littérature et les études sur les mesures militaires proactives fournissent des moyens efficaces de défendre les intérêts des États et des peuples chaque fois qu'ils sont menacés.

C'était le cas lorsque le bloc arabe dirigé par l’Arabie  saoudite a tenté d'arrêter la menace des Houthis et les partisans de Saleh au Yémen. La campagne Tempête décisive a été menée avec un soutien international pour défendre le peuple yéménite et protéger la sécurité nationale du Golfe contre les conspirations des agents de l’Iran.

Le leadership qatarien semble avoir été influencé par un grand nombre de dirigeants de miliciens terroristes. Le Qatar s'appuie sur des opérations secrètes et des complots qu'ils mènent dans l'obscurité contre les pays voisins, alors qu'ils prétendent autrement par les châines d’Al-Jazeera.

Les milices sont devenues un fantôme régional que le régime qatarien a conjuré ces dernières années, provoquant le chaos et les troubles en Syrie, en Irak, au Yémen, en Égypte et en Libye. Le fait de découvrir les secrets et d’enlever la couverture américaine du régime qatari contribuera à exposer plus de crimes et de secrets à propos de l'implication de ce régime dans la propagation du terrorisme dans diverses régions et pays du monde.

 Il est possible que le terrorisme cherchera de nouveaux sponsors et financeurs et continuera à extorquer le régime actuel de Qatar. Dans tous les cas, les dirigeants qatariens pensaient que le soutien au terrorisme passerait inaperçu et que se cacher derrière les caméras d’Al-Jazeera pourrait assurer l'immunité éternelle à ce régime misérable.

L'Emir du Qatar ne peut pas se tourner contre les dirigeants du terrorisme. Il est pleinement conscient que son destin est entre les mains de ces criminels et que l'avenir de son règne dépend de leur soutien continu.

Il n'est pas raisonnable qu'un chef d'État ait la même stratégie que celle des chefs de gangs et de milices. L'histoire est pleine d'exemples de présidents ayant une telle façon de penser, tels que Kadhafi et Saddam. Ali Abdullah Saleh, qui a quitté son poste présidentiel pour devenir un chef de gang, semble penser qu'il n'y a pas de différence entre son poste précédent et son rôle actuel.

Ce sont des exemples de leaders qui ont apporté des catastrophes à leur peuple. Le peuple qatarien est confronté à un sort difficile en raison de son leadership, qui n'a pas considéré ses intérêts et qui s’est alliée aux leaders du terrorisme pour réorganiser la situation géopolitique au Moyen-Orient.

C'est une politique illogique qui a fini par mettre le sort du Qatar dans les mains de ces criminels, pour lesquels le prince Tamim se soucie plus qu'il ne le fait pour les intérêts de son peuple. Le Qatar restera-t-il captif à cette façon de penser, qui a été affectée par une aveuglement stratégique qui empêche ses dirigeants de voir les intérêts de leur peuple et de leur État, et les fait courir derrière de fausses illusions de leadership et d'héroïsme?

Tôt ou tard, Tamim rejoindra les leaders qui ont historiquement échoué, mais les fissures qui en résultent dans le corps du Golfe peuvent ne pas être facilement oubliées. Tamim a commis des crimes, qui ne peuvent être ignorés, contre les peuples des pays du CCG, détruisant le rêve de devenir une union un jour. Les rêves restent dans l'esprit des peuples et ne disparaissent pas avec la chute des comploteurs. Nos six pays sont unis et le resteront ainsi et les Qatariens rentreront bientôt à la maison, à leurs frères dans le CCG.